Cette dernière année a été dure pour le milieu des compagnies aériennes.
Nombre d'entre elles ont fait faillite et nous ont quittées... C'est avec émotion que nous pensons à celles qui fut un temps nous ont fait voyager : WOW Air, Aigle Azur, Cobalt Air, Primera Air et maintenant XL Airways...

Toutes ces compagnies avaient un point commun, elles ont transporté des voyageurs à bas couts. Ces low-cost qui offraient des tarifs avantageux n'ont pas su maintenir leur trésorerie à flot.  

Alors certes tout comme vous, nous aimons voyager à petit prix mais voyager avec des compagnies en difficulté financière, c'est prendre le risque de voir son vol annulé. Et dans ce cas, pas de salut, le remboursement est quasiment impossible... Voir pas du tout. Il faut s'inscrire sur la liste des créanciers et la réponse peut mettre des années avant d'arriver et en étant très souvent négative.

Alors pour vous aider à y voir plus clair dans le choix de votre prochain billet, voici une liste non exhaustive des compagnies en difficulté ou non.

Les compagnies en difficulté :

Norwegian : Cette compagnie aussi a eu chaud ! La semaine dernière elle a failli fermer ses portes. Heureusement pour elle, ses créanciers lui ont accordé deux ans de répit.

Adria Airways : La compagnie serait en vraie difficulté financière, on s'attend à de mauvaises nouvelles dans les prochaines semaines.

South African Airways : Si la compagnie tient encore debout c'est uniquement grâce au gouvernement sud africain. Malgré cela la compagnie a annoncé le 18 septembre être à la recherche d' 1 milliard de dollars

Etihad : Bien que la situation d'Etihad ne soit pas critique, cela fait trois ans que la compagnie subit des pertes. On attend le bilan de 2019...

Ryanair : Tout comme Etihad, la compagnie n'est pas au bord du gouffre, mais son récent plan social et la fermeture de ces 4 bases en Espagne laisse penser que la situation financière est un peu compliquée.

Les compagnies "Top to the sky !" :

Delta Air Lines : 3,5 milliards de profit

Lufthansa : 2,8 milliards de profit

IAG (British Airways et Iberia) : 2,3 milliards de profit

American Airlines : 1,9 milliard de profit